Noticias "Mundo del agua"

publié le 18/10/2021
En moyenne sur le pays et le mois, les cumuls pluviométriques ont été déficitaires à hauteur de 40 %, classant ce mois d’août au 6ème rang des mois d’août les plus secs relativement aux pluviométries depuis 1959.  
publié le 24/08/2021
Ce mois de juillet a été marqué par un temps pluvieux, faisant suite à un mois de juin déjà bien arrosé.
publié le 24/07/2021
Le mois de juin 2021 a été marqué par des passages pluvio-orageux très fréquents et très actifs sur une grande partie du pays, notamment des Hauts-de-France à la Nouvelle-Aquitaine ainsi que du Grand Est au nord d’Auvergne-Rhône-Alpes.
publié le 23/06/2021
Après deux mois remarquablement secs, le printemps s’est achevé avec un mois de mai très arrosé sur la majeure partie de la France.
publié le 21/05/2021
La pluviométrie a été déficitaire de 30 à 80 % sur une grande partie de l’Hexagone, un déficit qui a même parfois dépassé 80 % sur la pointe bretonne ainsi que du sud des Pays de la Loire à la Touraine et à la Gironde. En moyenne sur le pays et le mois, le déficit a été proche de 50 %.
publié le 20/04/2021
La pluviométrie a été déficitaire de plus de 25 % sur la quasi-totalité du pays : entre 40 et 80 % sur la moitié ouest de l’Hexagone et la Corse et à plus de 80 % sur la plaine du Roussillon ainsi que de l’est de l’Hérault à l’Ardèche et à la région PACA.
publié le 25/03/2021
Les perturbations ont été fréquentes en première partie du mois, générant crues et inondations, notamment sur le quart sud-ouest ainsi qu’au nord de la Seine. 
publié le 24/02/2021
Les pluies cumulées de décembre et janvier, excédentaires en moyenne sur la France de 50 % sur les deux mois, classent ce début d’hiver 2020-2021 parmi les plus arrosés sur la période 1959-2021.
publié le 26/01/2021
En moyenne sur le pays et sur le mois, la pluviométrie a été excédentaire de plus de 50 %. Ce mois de décembre se classe parmi les 10 mois de décembre les plus pluvieux sur la période 1900-2020.
publié le 23/12/2020
Des conditions anticycloniques ont dominé sur la France une grande partie du mois avec pour conséquence un fort déficit de précipitations.