Le projet BIO-PLATEAUX : pour mieux gérer les bassins du Maroni et de l’Oyapock

05/03/2019

Porté par l’Office International de l’Eau et l’Office de l’Eau de Guyane, le projet BIO-PLATEAUX se propose de développer les partages d’informations sur l’eau et la biodiversité des milieux aquatiques entre la Guyane et ses voisins du Brésil et du Suriname, notamment sur les bassins versants respectifs de l’Oyapock et du Maroni. Il a pour vocation de répondre aux besoins formulés par les acteurs du terrain pour mieux connaître la ressource comme les usages et impacts associés dans les bassins versants partagés.

 

 

BIO-PLATEAUX prévoit ainsi

  • La réalisation d’une conférence internationale, réunissant les acteurs scientifiques, techniques et administratifs compétents sur l’aire géographique concernée, en vue de proposer conjointement la démarche optimale d’intégration de l’information selon les spécificités du territoire,
  • La mise en œuvre des travaux préparatoires à la création d’un observatoire transfrontalier sur l’eau et les milieux aquatiques.

 

Bénéfices attendus :

  • Mieux connaître les ressources en eau pour mieux les gérer,
  • Développer l’emploi des technologies spatiales,
  • Une meilleure préservation de la biodiversité des milieux aquatiques,
  • Réduire les coûts par les économies d’échelle,
  • Renforcer les capacités par des formations sur la Gestion Intégrée des Ressources en Eau,
  • Favoriser le partage d’expérience entre les acteurs,
  • Elaborer des outils d’aide à la décision efficaces.

 

Le projet a été présenté fin janvier dernier aux acteurs de l’eau en Guyane et aux autorités du Suriname et de l’Amapa (État fédéré du Brésil). Cela a notamment permis de bien appréhender le contexte de la gestion des ressources en eau dans les trois régions, de dégager les potentiels et besoins attachés aux partages d’informations sur l’eau et d’identifier les partenaires légitimes pour mise en œuvre d’un tel projet.

Más información